Qui gère la comptabilité d’un syndic ?

Même si vous n’êtes pas comptable de métier, lorsque vous vivez en copropriété, vous devez vous intéresser aux aspects financiers de votre résidence. En tant que copropriétaire, cela peut vous être utile, afin de mieux comprendre le fonctionnement de la copropriété et être vigilant quant à sa gestion. Pour cela, il faut déjà que vous sachiez à qui incombe la gestion comptable de la copropriété. Ensuite, vous pourrez vous intéresser aux obligations de ce gestionnaire.

Pourquoi confier la comptabilité de sa copropriété à un syndic en ligne ?

Vous pouvez confier la gestion comptable de la copropriété à un syndic en ligne. À cet effet, le syndic en ligne s’occupera de l’établissement des comptes et des annexes, de l’établissement du budget prévisionnel, de la présentation des comptes aux copropriétaires dans le respect de la réglementation en vigueur.

Le syndic en ligne aura également à charge l’ouverture et la gestion des comptes bancaires de la copropriété, tiendra une comptabilité séparée de chaque copropriétaire, fera appel des provisions sur le budget prévisionnel, etc. En confiant la gestion comptable de la copropriété à un syndic, vous bénéficiez d’avantages tels que : la transparence, le gain de temps, la réactivité, la célérité des opérations comptables et l’édition des documents comptables légalement obligatoires. Ainsi, pour plus de confort, vous avez la possibilité de confier la comptabilité de la copropriété à un syndic en ligne comme www.lea-syndic.fr, qui pourra s’en occuper pour vous en toute transparence.

La comptabilité de la copropriété : qui s’en occupe ?

C’est le syndic de copropriété qui s’occupe de la gestion comptable de la copropriété.

Gestion comptable par le syndic de copropriété

La comptabilité d’une copropriété se présente selon cinq documents distincts que le syndic gestionnaire se charge de tenir à jour. Il s’agit du/de :

  • L’état financier après répartition (Annexe 1)
  • Compte de gestion général de l’exercice clos réalisé et du budget prévisionnel de
    l’exercice futur
  • Compte de gestion pour opérations courantes de l’exercice clos réalisé (N) et budget
    prévisionnel de l’exercice (N + 1 & N+2) (Annexe 3)
  • Compte de gestion pour travaux et opérations exceptionnelles hors budget
    prévisionnel de l’exercice clos réalisé (Annexe 4)
  • État des travaux et opérations exceptionnelles votés non encore clôturés à la fin de
    l’exercice (Annexe 5)

Par ailleurs, le syndic se doit de tenir une comptabilité annuelle, sans forcément l’appliquer sur une année civile. Il s’agit du principe de l’annualité budgétaire, en application depuis 2007, dans un but de transparence et de lisibilité des comptes de la copropriété.

Quelles sont les règles de la gestion comptables en copropriété ?

L’une des règles comptables les plus importantes en copropriété est la partie double. Depuis 2007, c’est la notion de comptabilité d’engagement qui s’applique en la matière. Elle se distingue de la comptabilité de trésorerie par le fait qu’elle inscrit les charges et produits, dès lors qu’ils sont engagés ou acquis, indépendamment de leur règlement ou réception. Il existe une exception pour les “petites copropriétés” définies selon l’article 14-3 de la loi du 10 juillet 1965.

Bien entendu, la comptabilité de la copropriété respecte la règle de l’enregistrement en partie double, chaque opération faisant l’objet d’une écriture au crédit et au débit d’un compte.

Afin de faire face aux engagements de la copropriété, le budget prévisionnel joue un rôle crucial. Il permet de définir la ligne de conduite financière de la copropriété sur les 12 mois à venir. Sur la base de ces chiffres, les provisions sur charges sont calculées généralement trimestriellement, pour que chaque copropriétaire s’en acquitte selon sa quote-part pour le calcul des tantièmes.