Le diagnostic thermique est-il obligatoire pour vendre un bien immobilier ?

Le diagnostic thermique est-il obligatoire pour vendre un bien immobilier ?

La vente d’un bien immobilier est sérieusement encadrée par la loi. Dans ce cadre, la liste des diagnostics obligatoires continue de s’allonger. Le diagnostic thermique en fait-il partie ? La réponse dans cet article.

Le point sur les diagnostics immobiliers

Différents diagnostics techniques existent pour renseigner au mieux un acheteur qui prévoit d’acquérir un bien immobilier. Le diagnostic thermique en fait partie et ceux qui sont obligatoires sont nombreux. Si vous comptez vendre votre maison, ils doivent être regroupés dans un DDT (Dossier de Diagnostic Technique) annexé à la promesse de vente.

Qu’est-ce qu’un diagnostic thermique ?

Un diagnostic thermique est un bilan qui vise à pointer toutes les défaillances énergétiques présentées par un logement. La détection des déperditions de chaleur via l’identification des ponts thermiques ainsi qu’une connaissance précise des besoins énergétiques d’une maison sont possibles. Ce diagnostic permet également de vérifier la conformité de votre habitation aux normes thermiques en vigueur. Cette opération analyse les vitrages, les sols, les parois ainsi que la toiture. Ce bilan tient également compte des matériaux usités pour la construction, de son orientation, mais aussi du système d’aération et de chauffage.

Le diagnostic thermique est-il obligatoire pour vendre un bien immobilier ?

Et après le diagnostic ?

Une fois le diagnostic thermique réalisé, plusieurs types de travaux sont envisageables. En fonction des résultats, vous devrez probablement isoler les parois ou les combles, changer votre chaudière ou installer un double vitrage. La prime énergie, l’éco PTZ, la prime Coup de Pouce ou le Pacte Énergie Solidarité sont autant d’aides qui vous seront proposées par les experts de BT Concept Eco par exemple, une entreprise spécialisée dans l’isolation et l’économie d’énergie.

L’utilité et le coût de l’analyse

Le diagnostic thermique est important, car il permet de connaître les économies énergétiques qui seront réalisées avant même d’entreprendre des travaux. Ainsi, vous savez exactement quels points améliorer avant d’isoler le bâtiment ou d’installer une climatisation ou un chauffage.

L’utilité du procédé

Le diagnostic thermique n’est pas obligatoire, mais je vous le recommande, car il constitue un bon point de départ pour réduire votre impact négatif sur l’environnement et pour optimiser vos factures énergétiques. Si votre logement est une passoire énergétique, ce bilan vous aidera à améliorer sa performance énergétique. En adoptant les solutions adéquates, vous réduirez significativement votre facture de chauffage, mais aussi les émissions de gaz à effet de serre. Ce diagnostic identifie les faiblesses thermiques de votre maison via une analyse chiffrée, puis propose une liste de travaux prioritaire à réaliser. Ces améliorations thermiques génèrent des économies d’énergie et doivent respecter les lois en vigueur.

Combien coûte un diagnostic ?

Le coût d’un diagnostic thermique est fixé librement par les prestataires. Le prix est généralement de 500 euros, mais il varie en fonction de la surface. Certaines subventions peuvent également réduire la facture. Votre municipalité ou votre région ainsi que l’ADEME peuvent proposer des aides pour réaliser le bilan thermique de votre logement. Depuis 2018, le coût de cette opération est éligible au CITE à hauteur de 30 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *