La rénovation de copropriété

Aucune loi ne vous interdit de rénover votre appartement. Toutefois, dès lors que vous habitez dans un immeuble en copropriété, vous devez vous soumettre à certaines dispositions (les joies de la vie en communauté !). En effet la rénovation des immeubles en copropriété répond à des exigences particulières. Il est aussi important de suivre scrupuleusement quelques démarches. Je vous en dis plus dans ce billet.

Rénovation de copropriété : les réglementations en vigueur

La rénovation d’appartement en copropriété est soumise à des réglementations bien spécifiques, que les travaux à réaliser soient de grande ou de petite envergure. Avant même de lancer votre projet, vous devez connaître à la lettre le règlement intérieur à respecter.

Préétabli par le syndicat, le règlement intérieur définit les règles de fonctionnement d’une copropriété ainsi que les droits et les obligations de chaque copropriétaire. Vous trouverez par exemple les jours et les horaires du chantier (généralement de 7 h à 20 h, du lundi au samedi).

Autre point : pour être sûr de respecter les réglementations en vigueur en matière de rénovation de copropriété, faites-vous accompagner par une entreprise professionnelle. Justement, l’entreprise de rénovation Travaux Manuel peut vous accompagner dans toutes les démarches administratives. Elle répond aussi présente pour réaliser vos travaux, de A à Z, qu’il s’agisse d’un ravalement de façade, d’une ITE (isolation thermique par l’extérieur), de travaux de rénovation des sols et des murs, de rénovation de cage d’escalier…

rénovation de copropriété

Soumettre votre projet de rénovation à tous les copropriétaires

Avant de contacter une société de rénovation immobilière, assurez-vous d’obtenir l’autorisation nécessaire auprès du syndicat de copropriété. En effet, ce document revêt une grande importance, surtout lorsque vous envisagez d’entamer des travaux qui touchent les parties communes. Par parties communes, on sous-entend les voies d’accès, les sols, les parcs et jardins, les cours, les passages et corridors.

Pour obtenir une autorisation de la copropriété, vous devez notifier votre projet aux personnes concernées. Pensez aussi à leur exposer clairement votre intention lors de la réunion. Notons que les copropriétaires doivent tenir une assemblée générale au moins une fois par an. Toutefois, il est possible d’organiser une AG extraordinaire en cas de situation imprévue ou urgente.

Comment organiser une AG extraordinaire ? Vous devez adresser une convocation par lettre recommandée avec accusé de réception à tous les copropriétaires. Vous joindrez à ce document l’ordre du jour ainsi que tout autre élément pouvant aider à la prise de décision.

Rénovation de copropriété : le vote des copropriétaires est plus qu’important !

Vos travaux de rénovation de copropriété impliquent le ravalement de façade ? Vous devez impérativement soumettre votre projet au vote de l’assemblée générale des copropriétaires. La raison est simple : même si le ravalement de façade s’avère nécessaire pour préserver l’état de l’immeuble, il ne convient pas forcément à tous les copropriétaires.

Il convient également de préciser que les travaux de ravalement de façade respectent des dispositions bien précises. Par exemple, le résultat final doit correspondre au plan d’urbanisme ou PLU. Il est aussi important de respecter l’apparence de l’immeuble. Il en sera de même pour toute mise en œuvre d’ITE ou isolation thermique par l’extérieur. Veillez donc à bien vous renseigner auprès de votre copropriété au préalable.

Les mêmes règles s’appliquent lorsque vous souhaitez rénover la cage d’escalier de l’immeuble. Généralement, puisqu’il s’agit d’une partie commune, les copropriétaires se partagent les frais des travaux. Il est donc obligatoire de soumettre un projet de ce genre au vote de l’assemblée générale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *