Immobilier en Floride : tous les secrets pour réussir votre projet d’investissement

La pierre demeure l’un des investissements les plus fiables jusqu’à ce jour. Si l’investissement dans l’immobilier en France était auparavant l’option la plus évidente, vous pourriez être séduit par l’immobilier outre-Atlantique. La Floride est très convoitée, appréciée pour son climat ensoleillé presque toute l’année, ses magnifiques plages ainsi que sa convivialité. En effet, il fait bon vivre dans ce coin luxueux des États-Unis. Mais que faut-il savoir avant de se lancer et d’investir dans l’immobilier en Floride ?

Investir en Floride, est-ce une bonne idée ?

Il est totalement légitime de vous demander si un investissement immobilier en Floride est une bonne idée. Quand vous savez qu’un investissement de la sorte est le projet d’une vie, vous voulez vous assurer que l’issue ne pourra être que positive.

N’oublions pas qu’un investissement immobilier implique la souscription d’un crédit à rembourser sur de très nombreux mois, et qu’une revente précipitée ne pourrait se faire qu’à perte. Pour vous assurer que votre placement sera rentable, pensez à vous pencher sur les différents points qui suivent.

Chaque ville de Floride a ses particularités. Vous devrez en tenir compte lorsque vous prévoyez d’y acheter un bien immobilier. Par exemple, Coral Gables sera idéale pour un cadre calme et luxueux, un fin mélange de verdure et de bâtiments vintage au style hispanique. Il en va de même pour Coconut Grove, un quartier de Miami essentiellement habité par des Américains.

Si vous ciblez une population internationale, il faudra plutôt investir dans le nord du comté de Miami, notamment à Sunny Isles, à Aventura ou encore à Bal Harbour. Il s’agit de villes résidentielles où vous trouverez bon nombre d’immeubles modernes, à proximité de l’océan.

Mais cela dépendra aussi de vos objectifs en termes d’investissement locatif : si vous cherchez des revenus locatifs importants, il faut miser sur la ville d’Orlando, comme vous le constaterez aisément dans cet article du Monde sur l’immobilier aux USA. Si vous optez pour la ville de Miami elle-même, vous devrez accepter le fait que les biens immobiliers y sont chers et qu’il n’est pas toujours évident de trouver des locataires pour en dégager une plus-value importante.

Quels types de biens immobiliers sont disponibles ?

Les différents types de biens immobiliers aux États-Unis ont des noms spécifiques. Tout d’abord, il y a les townhouses ou maisons de ville, qui se trouvent dans des quartiers en zone urbaine. Il y a aussi les family houses, que l’on appelle communément villas en France. La formule location meublée existe également aux USA, vous pourrez donc parfaitement investir dans une villa et en proposer la location meublée.

Qu’en est-il des prix de l’immobilier en Floride ?

Bien des gens pensent que l’immobilier aux États-Unis est très coûteux, surtout dans l’État du Soleil ! Pourtant, ce n’est pas totalement vrai. Pour vous donner une idée, une maison d’environ 300 m² avec un jacuzzi et une piscine, entièrement rénovée, coûtera un peu moins d’un million de dollars US. Pour le même prix, vous accéderez à un appartement d’environ 100 m² dans certains arrondissements de Paris. Si l’on compare à des villes comme Nice, ce budget permettrait d’acheter un appartement de 120 m².

Il faut comprendre que plusieurs paramètres ont tiré les prix de l’immobilier américain vers le bas, notamment aux alentours de 2007. Tout d’abord, il y a eu la crise des subprimes, révélant l’endettement profond des ménages américains et ayant pour conséquence de très nombreux biens immobiliers à prix bradés.

Ensuite, il y a la conversion euro/dollar qui est actuellement en faveur de la monnaie européenne. Comme il n’est pas toujours facile aux Européens d’obtenir un crédit aux USA, il leur est recommandé de payer en cash, ce qui leur permettra de négocier et d’accéder à des prix encore plus bas.

Se faire accompagner, indispensable pour un tel investissement

Il vous sera nécessaire de comprendre le mode de vie américain, et surtout celui de la Floride, la politique des loyers, la législation et bien d’autres choses qui sont parfois bien différentes de celles de la France.

Le mieux, c’est de faire appel à des professionnels de l’immobilier sur place, qui pourront vous guider et vous conseiller dans votre projet d’investissement outre-Atlantique. Si vous craignez que la barrière linguistique puisse être un blocage, sachez qu’il existe des entreprises francophones qui aident les investisseurs français à placer leur argent aux USA et particulièrement en Floride.

Optimisez vos visites de biens immobiliers

Vous devrez bien vous organiser pendant votre séjour sur le sol américain. Pensez à regrouper les dates de vos visites en Floride, afin de ne pas perdre de temps, vous pourrez négocier cela sans soucis auprès de votre agent immobilier. Sachez que les Américains couvrent de grandes distances en voiture, n’hésitant pas à faire plusieurs centaines de kilomètres par jour. Vous pourrez donc louer un véhicule sur place pour aller d’un bien à l’autre.

Vous pouvez aussi recourir à des visites virtuelles, pour avoir une première idée de ce qui vous attend. Vous pourrez ainsi trier au préalable les biens immobiliers qui vous intéressent vraiment.

La gestion locative de votre bien immobilier

Souhaitez-vous faire les démarches vous-même pour trouver des locataires, trier les dossiers et gérer les locations sur place ? Si en France, il est possible de conserver un certain contrôle sur la gestion du fait de la proximité, cela peut ne pas être possible avec un investissement de l’autre côté du globe. Si vous pouvez vous charger de créer des annonces sur internet, le recours à une agence floridienne sera indispensable pour placer des annonces locales.

Si vous résidez en permanence en France, vous devrez faire appel à un gestionnaire de locations ou à mandater une agence immobilière locale pour s’occuper des démarches à votre place et intervenir en cas de besoin. Par ailleurs, les locations aux USA se gèrent à la semaine et non au mois, et il est hautement recommandé de percevoir le loyer uniquement en cash afin de sécuriser les rentrées d’argent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *