Comment bien louer son bien sur Paris ?

L’immobilier est l’un des secteurs les plus prisés lorsqu’il s’agit d’investir et d’entrevoir l’indépendance financière. Je vous parle bien là d’achat et de location de bien immobilier. Mais avant de vous lancer, il vous faut vous assurer de bien comprendre les différentes étapes du parcours pour pouvoir mener à bien votre projet. Je vous présente ci-dessous un petit guide pour vous aider à bien louer vos biens sur Paris.

Faire les diagnostics immobiliers obligatoires avant la location

Le contrat de location d’un bien immobilier doit obligatoirement être accompagné d’un fichier contenant les diagnostics sur l’état du bien que le locataire s’apprête à louer. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez contacter un diagnostiqueur comme Heydiag pour assurer la sécurité de votre bien et garantir ainsi une meilleure collaboration avec votre futur locataire.

Le fichier comportant ces diagnostics doit être présenté au locataire lors de la signature du bail afin de confirmer son consentement à louer votre infrastructure. Cela vous évite tout éventuel problème qui pourrait subvenir avec le locataire. Toutefois, il faut savoir que ces diagnostics diffèrent d’un bien immobilier à un autre. En général, on les regroupe selon qu’il s’agit d’une habitation ou non. À ces diagnostics s’ajoutent quelques informations obligatoires que le propriétaire se doit de préciser à la signature du contrat de location d’une habitation.

Les diagnostics obligatoires pour une location d’habitation

Les diagnostics techniques que le propriétaire doit absolument joindre à son bail de location sont :

  • L’état des risques naturels et technologiques ;
  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) ;
  • Le constat des risques d’exposition au plomb ;
  • L’état de l’installation intérieure de gaz et d’électricité ;
  • Les informations sur les nuisances sonores aériennes.

L’ensemble de ces informations techniques sera rassemblé et constitué en un dossier papier qui accompagnera le contrat de location. Toutefois, depuis la loi Élan du 23 novembre 2018, il peut être constitué sous format numérique et envoyé comme pièce jointe au locataire. En outre, il est impératif que ces diagnostics soient faits par un professionnel du métier qui en a la certification. Alors, veillez toujours à faire appel à un diagnostiqueur compétent pour réaliser le travail. Il reste cependant un autre diagnostic qui est tout aussi important que les cinq premiers. Il s’agit du diagnostic d’amiante qui est délivré sur la demande du locataire.

diagnostic immobilier

Les diagnostics obligatoires pour la location des autres infrastructures immobilières

Pour ces autres infrastructures, le dossier des diagnostics doit contenir :

  • L’état des risques naturels et technologiques
  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) sauf pour un contrat de bail rural, d’une location saisonnière, d’une location dépourvue d’un moyen de chauffage ou d’une location non bâtie ;
  • Le diagnostic amiante sauf pour les locations non bâties.

Les informations complémentaires à ajouter au bail de location d’habitation

En plus des diagnostics fournis lors de la signature du bail, le propriétaire du bien à louer doit informer le locataire sur trois points particuliers. Il s’agit de renseignements par rapport à :

  • la surface habitable du logement ;
  • les équipements d’accès aux technologies de l’information et de la communication ;
  • Une possible contribution du locataire par rapport au partage de l’économie des charges.

Trouver le bon locataire : nos conseils

Le rêve de tout entrepreneur dans le domaine de l’immobilier est de tomber sur le parfait locataire. Celui qui a une solvabilité irréprochable et reste tout aussi conciliant. Toutefois, pour trouver ce locataire idéal, il faudrait avoir un filtre pour sélectionner et trier les demandes qui valent la peine d’être acceptées. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à un professionnel ou vous mettre personnellement au travail. Mais, cette dernière option reste assez éprouvante. Le travail à faire sera d’exiger et de consulter certains dossiers de la part de l’éventuel locataire. Le dossier devra être constitué des informations suivantes :

  • les trois derniers bulletins de salaire ;
  • le contrat de travail (CDD, CDI, intérim…) ;
  • une attestation employeur si le locataire ne peut fournir l’un des documents précités ;
  • le dernier avis d’imposition ;
  • les trois dernières quittances de loyer ;
  • un relevé d’identité bancaire.
  • une copie de relevé de comptes bancaires ;
  • une autorisation de prélèvement automatique ;
  • une photo d’identité ;
  • une carte d’assuré social ;
  • un dossier médical ;
  • un extrait de casier judiciaire ;
  • un chèque de réservation ;
  • une copie de sa pièce d’identité (carte d’identité, passeport…) ;
  • une copie de la pièce d’identité, des trois derniers bulletins de salaire et de l’avis d’imposition des garants du locataire.

Avec ces informations, vous pourrez trier efficacement les demandes de location pour pouvoir dénicher le locataire qui vous convient le mieux.